Archives des catégories : Accueil

Atelier poésie à la bibliothèque Marsha P. Johnson

Pour l’ouverture de notre bibliothèque féministe, queer et antiraciste du dimanche 24 octobre, on vous propose un atelier poésie !

Cet atelier est ouverte à toustes en mixité choisie (sans mecs cis), sans connaissance particulière, sans pression !
La poésie est avant tout un art oral et populaire, il est possible de créer collectivement et fabriquer des poèmes sans avoir besoin de savoir écrire.
Le but est de découvrir des textes, se donner de la force et de l’adelphité.

Le programme
14H – Lecture collective de poésies queers francophones et anglophones (ramenez vos recueils si vous voulez)
15H – Open Mic en mode chill : ramenez vos textes, poésies, proses, slams, tracts, etc.

Quelques exemples de textes qui seront lus :

  • Lucile Clifton – Homage to my hips
  • Diana Ferrus – I have come to take you home
  • Warsan Shire – For woman who are difficult to love
  • Marget Walker – For my people
  • Maya Angelou – Still I rise
  • Aimé Cesaire – Va t’en chien des nuits / La justice écoute aux portes de la beauté

Ateliers création des Cousines

L’association Les Cousines de l’Est propose des ateliers de création d’objet pour les femmes et personnes queer précaires et/ou sans revenus : broderie, couture, bijoux, peinture… Le but de ces ateliers est de créer des objets que vous pourrez vendre lors des marchés organisés par l’association (marchés de Noël, kermesse, etc).

Les ateliers s’adressent aux personnes en galère et aussi aux personnes souhaitant aider à la création et/ou apporter du matériel. Les ateliers sont en mixité choisie (sans homme cisgenre) et se déroulent à la Pigeonne les vendredis de 14h à 17h à partir du 8 octobre.

Rencontre : visibilité et représentations LGBTQIAP+ dans les fictions

Rencontre-discussion dimanche 12 septembre à 15h à la bibliothèque queer féministe et antiraciste Marsha P. Johnson

Dans la littérature jeunesse, comme dans un grand nombre d’œuvres de fictions, on peut constater un manque flagrant de diversité des personnages. Concernant les visibilités LGBTQIA+, on note par exemple un hétérocentrisme quasi total ou l’absence de personnages trans. Si la littérature jeunesse accompagne nos enfants et adolescent.es dans leur construction, comment grandir de manière ouverte sans représentations inclusives ? Et plus largement, quels sont les enjeux politiques de la banalisation des représentations des personnes lgbtqiap+ ?

La maison d’édition On ne compte pas pour du beurre s’est créée avec cette pensée : rendre visible, c’est faire exister.

Rencontre-discussion avec Caroline Fournier, l’une des fondatrices de la maison d’édition jeunesse On ne compte pas pour du beurre et l’autrice de la collection « Lila ». Elle est également la réalisatrice et scénariste de la série lesbienne Q

Le collectif Partage Droits et Autonomie à la bibliothèque Marsha P. Johnson pour la Pride off

Après l’atelier de maquillage contre la vidéosurveillance, les copaines travailleureuses du sexe de Besançon de l’asso PDA ont proposé une discussion à propos de leurs luttes. Il a été question de plein de sujets qui sont souvent invisibilisés, entre autre, de la putophobie dans les milieux militants et féministes qui restent parfois rempli d’abolo. On est trop content·e·s de cette rencontre, des échanges qui ont eu lieu, des liens entre des personnes queer, tds, et d’autres dont les paroles et existences sont délégitimées, diabolisées, ignorées et silenciées dans le système dominant auquel elles s’opposent. On a parlé de colère et de misandrie, c’était des moments précieux. Du coup, on se retrouve aux ouvertures de la bibliothèque bientôt, et on espère revoir PDA que vous pouvez d’ailleurs suivre sur leur site ou facebook, si ça vous dit.

Photo prise par Blanche Varin

Bonjour tout le monde !

La Pigeonne est un squat féministe, queer et antiraciste à Strasbourg. C’est un lieu d’habitation et d’activité autogéré, par et pour les femmes et les personnes queers, en mixité choisie.

Ce site est encore en construction 🙂